Moi je speak pas très bien l’angliche.

Une des questions/remarques qui revient le plus souvent lors des ateliers informatique tourne autour de la langue. Et oui l’informatique doit beaucoup aux anglo-saxons. Et ce, même si les petits frenchies sont plutôt bien réputés pour leur apport en matière de programmation.

Un peu d’histoire

D’ailleurs tout commence avec un anglais: Alan Turing. Ses travaux pour casser les codes allemands durant la seconde guerre mondiale conduise à la machine de Turing. Tout cela a posé les fondements théoriques et pratiques de l’informatique.

Au passage on notera que l’informatique a débuté par ce que l’on appelle aujourd’hui du hacking (piratage) puisqu’il s’agissait de décripter les messages allemands sans connaître au départ les codes et clefs le permettant.

Vu qu’il s’agissait de lutter contre l’Allemagne nazie, aujourd’hui on appellerait ça du hacking éthique.

Et l’anglais domina l’informatique

Du coup, l’anglais est devenu le langage de base dés que l’on parle informatique. Certes de plus en plus de programmes ou d’applications sont traduits en français mais il n’en reste pas moins que l’anglais domine le monde de l’informatique et s’est imposé comme LA langue d’échange de ce domaine techonologique.

Plus encore, tous les langages de programmation sont en anglais, la plupart des abréviations sont en anglais, etc. Et un minimum de notions d’anglais deviennent vite indispensables.

Et nombre d’entre vous ne maitrisent pas suffisament la langue de Shakspeare et se trouvent fort désemparés devant certains sites internet ou certains logiciels.

Voici donc quelques liens

Alors je vous propose ici 3 ressources qui peuvent être très utiles:

  • Google Traduction: Le site de Google bien utile qui vous permet de traduire de beaucoup de langues vers beaucoup de langues n’importe quel texte. L’utilisation est très simple. On colle un texte à gauche de l’écran qui s’affiche et Google vous le traduit. Grace au progrès de l’intelligence artificielle le résultat est loin d’être mauvais et n’ira qu’en s’améliorant avec le temps.
  • Un petit lexique spécialisé pour les plus courageux d’entre vous qui essayerons de décrypter un texte ou une notice. Noter bien que souvent un bon décryptage vaut mieux qu’une mauvaise traduction.
  • Un site internet qui agit comme un dictionnaire bilingue et vous permet de traduire un terme technique spécialisé dans ce domaine.

Cet article est là juste pour vous donner une idée des questions auxquelles on répond lors des ateliers du samedi matin et vous donner envie de venir nous rejoindre. En espérant qu’il sera utile aussi à ceux qui ne peuvent pas venir à l’atelier informatique.

Partager

2 réponses sur “Moi je speak pas très bien l’angliche.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *